AccueilProgrammeEvénementsLes ToilesNewletterLivre d'OrContact

En 1974, les locaux sont prêtés au cinéma Le Foyer par l'Association Immobilière Paroissiale qui les détenaient. C'est Monsieur Georges Mourlevat qui prend alors la présidence de l'association.


Il témoigne de cette période :


1974-1986 : LE FOYER : Les années GAUCHON :



C'est en juin 1974 que l'équipe du président TRAMIER avait cessé l'activité cinéma et avait rendu la carte d'autorisation d'exercer délivrée par le Centre National de la Cinématographie. Peu après, le prêtre de la paroisse de Boën, le père AUDOUARD est venu me rencontrer pour me convaincre de projeter 3 ou 4 films au cours de l'hiver suivant. Il avait déjà contacté mr. Victor MANTRAND qui s'occupait de la programmation des quelques salles de cinéma sur SAINT ETIENNE et la HAUTE-LOIRE, et qui pourrait fournir à la salle de BOEN quelques films.


J'ai accepté avec l'aide de Christiane LYONNET, Henriette PETITON, Jeanne MORIN et Marius MEYRIEUX. En réalité au cours de l'hiver 74/75, nous avons passé une douzaine de films. La projections en cabine était assurée par Marius et moi-même ; Christiane et Jeanne au guichet, Henriette à la comptabilité et au secrétariat. La famille BERTRAND concierge à l'époque assurait la vente de confiseries et boissons.


Pour la saison suivante, j'ai mobilisé une équipe plus étoffée, et me suis servi de mes relations de travail aux Ets GAUCHON.


Ainsi Paul TISSIER, Pierre POYET, René DERORY, Marcel BARSALON, Marius PATURAL, René JACQUET, Jean BARAY, Jean THOMAS, Daniel GUILLEMERIN, Guy COUTURIER, Raymond MALATRAIT, Jean-Paul SIMON … et d'autres … ont rejoint la petite équipe existante. Certains faisant partie d'équipes précédentes.


Un bon travail a été effectué au cours d'une douzaine d'années. La fréquentation des spectateurs était peu à peu revenue.


Des investissements ont pu être réalisés : écran, rideau de scène mécanisé, peinture de la salle, éclairage, amplificateurs, les fauteuils et le sol de la salle (refait deux fois car le plancher avait pourri à cause du revêtement plastique apposé dessous ; il a fallu enlever le plancher pourri et bétonner).


Une des richesses de cette équipe était son esprit très soudé (cela n'est pas un hasard pour les métallurgistes). Sérieux et dévouement étaient au rendez-vous chaque semaine dans une ambiance sympathique.


Je pense qu'il restera aussi dans les annales du cinéma Le Foyer, les "sorties détentes" que l'on octroyait en fin de saison. Moyennant une participation des membres de l'Association et une aide de la caisse du cinéma, nous avons commencé par un simple casse-croûte à "l'Auberge du Guet", un repas à l'"Auberge du Mazet" puis une journée au parc de PEAUGRES, une autre à ROMANECHES dans les Dombes, une autre au MONT D'OR, ensuite est venu le goût des sorties de deux jours, à MEZE (Hérault) à trois reprises avec une célèbre "Brasoucade" de moules ; à CHAMONIX, à MULHOUSE (avec une "Marquise" très réussie), SARLAT, TOURS et MARSEILLE.


Peu à peu l'équipe s'est essoufflée et notamment en raison de problèmes de discipline dans la salle. La fréquentation chutait et nous avons décidé d'arrêter en juin 1983.

Georges MOURLEVAT



Page Précedente | 1 | 2 | 3 | Page Suivante
2003 - 2017 Association Cinéma L'Entract' | Mentions légales | Contactez-nous